Fermer×
31 juillet 2013

Jeux sérieux (« Serious Games») en éducation : aperçu

Table des matières

Ce laboratoire conjoint de la VTÉ et du CFORP (Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques) a débuté à la mi-septembre 2013. Il a été proposé en français pour un premier groupe et en anglais pour un deuxième groupe.

Intérêt des répondants au sondage du printemps

L’utilisation des jeux sérieux en pédagogie suscite beaucoup d’intérêt. À la suite de notre sondage du printemps, 56 % des répondants ont placé ce thème de laboratoire dans leurs trois premiers choix.

Réponses au sondage Jeux Sérieux 2013

Le labo VTÉ

Ce laboratoire visait à faire découvrir, par l’expérimentation, ce qu’est un jeu sérieux et sa valeur ajoutée dans un contexte pédagogique en enseignement supérieur. Pour cela, les participants ont été amenés à explorer ce qui se fait actuellement dans ce secteur, à essayer quelques jeux sérieux pédagogiques disponibles au Québec et à comprendre ce que représente la réalisation d’un tel jeu. Les participants ont eu la possibilité d’expérimenter un éditeur de jeux (ITystudio.com) pour écrire un court scénario de jeu afin de pouvoir l’intégrer à leur cours.

Quelques participants partenaires

Voici les organismes et quelques intervenants partenaires pour ce labo VTÉ  : Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP); Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD); Cégep@distanceLaboratoire mobile pour l’étude des cheminements d’apprentissage en science (LabMÉCAS – UQAM); CREO.ca, un chef de file en production multimédia créateur de La science en jeu; François Boucher-Genesse, créateur du jeu Mecanika.ca; NOW.be, producteur européen et Alexandre Charpentier pour l’outil éditeur ITyStudio.

Un aperçu

Pour vous donner une bonne idée sur ce qu’est le jeu sérieux en éducation au Québec, nous vous invitons à regarder ce reportage de l’émission Découverte sur le site de la télé de Radio-Canada : Mécanika ou jouer avec la physique.