Fermer×
8 septembre 2014

L’arrivée d’Office 365 dans certains cégeps

Ce texte a initialement été publié par Profweb sous licence CC BY-NC-ND 4.0 International, avant la création d’Éductive.

Office 365 est une plateforme lancée par Microsoft en 2011. Le Collège Ahuntsic mentionne son déploiement dans son rapport annuel de 2012-2013 et se positionne comme pionnier en cette matière au Québec. Certains cégeps sont en évaluation quant à la prise en charge d’Office 365, d’autres proposent son achat par les étudiants, alors que certains ont opté pour Google Apps. Cette année, le Cégep Limoilou innove dans la région de Québec en déployant la plateforme Office 365 gratuitement pour tous ses étudiants.

Le contenu d’Office 365

Office 365 est une plateforme qui se décline en quelques offres: certaines spécifiques pour les particuliers, d’autres relatives aux entreprises, d’autres spécialisées à l’éducation ou pour le secteur public. Le Cégep Limoilou a choisi d’acquérir une licence pour entreprise d’Office 365 Pro Plus. Celle-ci est conçue pour les entreprises qui embauchent plus de 250 employés. Les fonctionnalités qu’elle offre se prêtent bien au domaine de l’éducation. Office 365 Pro Plus :

  • Contient la suite Office 2013 dont les logiciels: Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote, Publisher, Access et Lync.
  • Permet aux étudiants d’obtenir une adresse de messagerie dans le domaine étudiant se terminant par cegeplimoilou.ca et d’avoir un espace en ligne de stockage et de partage de 1 térabit (1000 gigabits).
  • Rend possible l’installation de la suite Office sur 5 ordinateurs personnels PC ou MAC ainsi que sur un iPad et des téléphones intelligents (Androïd, iPhone et Windows), permettant l’utilisation hors ligne de la suite Office pour la durée de l’abonnement à Office 365.

Il est possible d’installer Office sur PC, MAC, tablettes ou téléphones intelligents (Androïd, iPhone et Windows)

Les modalités d’utilisation d’Office 365

Selon le type d’ordinateur, des conditions matérielles d’utilisation sont nécessaires

  • PC : Windows 7 ou une version ultérieure
  • Mac : processeur Intel et de MacOS X version 10.6 ou une version ultérieure
  • iPad : la version 7.0 est nécessaire

L’espace en ligne est valide tant et aussi longtemps que le compte créé par le cégep demeure actif. Si tôt que le compte est effacé, comme par exemple à la fin des études, il n’est plus possible de synchroniser avec le réseau du cégep et, par le fait même, d’avoir accès à Office 365. Toutefois, les logiciels téléchargés sur les ordinateurs personnels des étudiants demeurent opérationnels.

La question des logiciels libres dans le choix d’Office 365

Pour toute organisation publique, l’option des logiciels libres est envisagée. Au Cégep Limoilou, cette option a été prise en compte et, selon Russel Pearson, directeur des systèmes et des technologies de l’information, les logiciels libres n’ont pas de plateforme avec un espace de stockage en ligne; ce qui représente un sérieux désavantage, en plus d’afficher une sécurité inférieure aux logiciels commerciaux. Les logiciels libres ont alors été écartés et l’option d’Office 365 a pris le dessus sur Google Apps.

Office 365 est une nouveauté permettant de nombreuses applications aux étudiants en matière de gestion, de partage et de stockage d’information. Le bilan de l’utilisation d’Office 365 reste à venir dans le réseau collégial. Il sera intéressant de partager sur les diverses expériences menées dans les collèges. Votre collège a aussi fait le choix de recourir à Office 365? Partagez-nous vos commentaires!

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nicole Perreault
Nicole Perreault
9 septembre 2014 18h37

Merci pour cette chronique dont le contenu soulève d’intéressantes questions dont plusieurs feront l’objet d’une table ronde à la prochaine rencontre du Réseau REPTIC (15, 16, 17 octobre).

L’infonuagique incite un nombre grandissant de compagnies à offrir l’accès, à un tarif plus que privilégié, à leurs logiciels, moyennant certaines conditions. Qu’on pense à l’offre de Microsoft, mais aussi à celle d’Adobe et d’Autocad…

Cette offre s’inscrit dans un contexte où les étudiants sont de plus en plus nombreux à recourir à leur propre équipement informatique au collège comme à la maison (le fameux BYOD – bring your own device)… De son côté, le Gouvernement du Québec, par le biais de son Conseil du trésor, incite entre autres le réseau de l’éducation à envisager le recours au logiciel libre…

Décidément, tout cela appelle à la réflexion… Merci encore !

yvan chouinard
yvan chouinard
22 octobre 2014 15h54

Je suis un ancien prof. en informatique au Cégep de Rimouski. Quelle erreur monumentale d’avoir intégré le logiciel libre partout dans le Cégep. Un seule et grande question doit se poser. Est-ce que le Cégep forme des futurs employés pour les entreprises? Et quel logiciels utilisent les entreprises? Personne n’utilise de logiciels libres ou très peu dans les commerces et institutions. Deuxièmement, qui utilise les logiciels libres à la maison. Faudrait demander à ma conjointe ce qu’elle en pense comme prof. de Cégep. Toutes ces tracasseries de compatibilité entre ce que les étudiants utilisent à la maison et dans leurs stages comme logiciels. Que de temps perdu pour l’idéologie de quelques uns.