Fermer×
12 mai 2014

Profweb au Colloque international sur les TIC en éducation 2014 – Laisser les apprenants agir comme enseignants? Pas n’importe comment!

Ce texte a initialement été publié par Profweb sous licence CC BY-NC-ND 4.0 International, avant la création d’Éductive.

Dans le cadre du 2e Colloque international sur les TIC en éducation, Profweb a assisté à une communication d’Albert Strebelle, de l’Université de Mons, en Belgique. Cette communication était intitulée Effets de 2 modalités d’utilisation pédagogique du TBI sur les performances des apprenants. Cette communication incitait à réfléchir sur la façon dont les équipes de travail sont constituées lorsqu’on met de l’avant une approche où des équipes d’étudiants sont amenées à enseigner des concepts au groupe-classe.

Une étude comparant 2 façons d’utiliser un TBI en classe

Albert Strebelle a présenté les résultats d’une étude qui portait sur l’effet de la façon dont le tableau blanc interactif (TBI) est utilisé en classe sur les gains d’apprentissage réalisés par des étudiants d’un cours de physique au secondaire.

Dans le groupe expérimental de l’étude, l’enseignement était dispensé par des équipes d’apprenants, qui présentaient des contenus à leurs pairs en utilisant le TBI. Dans le groupe contrôle, l’enseignement était dispensé par l’enseignant qui utilisait le TBI lui-même.

L’importance de former les équipes de travail adéquatement

Albert Strebelle a indiqué que la compréhension des étudiants du groupe contrôle s’est améliorée à la suite de la séquence d’apprentissage qui faisait l’objet de l’étude, de façon significativement plus importante que celle des étudiants du groupe expérimental. Toutefois, il y avait une forte variabilité dans les résultats du groupe expérimental. Ainsi, pour les équipes d’apprenants du groupe expérimental qui étaient efficaces, les gains étaient similaires à ceux du groupe contrôle. Par contre, les équipes qui ne fonctionnaient pas bien auraient eu besoin de l’intervention de l’enseignant.

Dans l’expérience, les groupes ont été constitués de façon aléatoire, ce qui n’est pas idéal, comme l’ont confirmé les résultats. Albert Strebelle recommandait vivement de constituer les équipes d’étudiants soit sur la base d’affinités, soit en recherchant une complémentarité des étudiants.

Ces résultats intéressants sont à garder en tête quand on créé en classe des équipes d’apprenants et qu’on cherche à ce que les étudiants construisent leurs savoirs!

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie-Andrée Gingras
Marie-Andrée Gingras
27 mai 2014 13h40

Ça écrit 2 fois?
Question

Marie
Marie
27 mai 2014 13h46

Ben, je sais pas trop pourquoi ça écrit le commentaire 2 fois