Fermer×
4 mai 2015

Faciliter l’apprentissage de nouveaux concepts par l’exercice des cartes conceptuelles

Ce texte a initialement été publié par Profweb sous licence CC BY-NC-ND 4.0 International, avant la création d’Éductive.

Dans le cadre du cours de chimie générale, les notions liées à la nomenclature et à l’écriture de formules chimiques sont présentées en début de session. Ces notions, évaluées lors de chaque examen, occupent une place importante dans ce premier cours de chimie. Le nombre de catégories de composés chimiques ainsi que toutes les règles qui doivent être maîtrisées deviennent cependant vite un exercice très difficile pour un apprenant. Il me fallait donc trouver une solution afin d’aider les étudiants à s’approprier plus facilement les concepts liés à la nomenclature.

Le recours aux cartes conceptuelles

Afin de remédier à cette situation, j’ai décidé d’intégrer dans ce cours des cartes conceptuelles incomplètes que les étudiants doivent combler. Cette première approche de l’utilisation de la carte conceptuelle visait principalement à faire réaliser aux étudiants l’intérêt de schématiser en une seule carte plusieurs notions qui peuvent parfois être confondues. L’outil choisi pour m’aider à réaliser ces cartes est CmapTools, un logiciel permettant de créer des schémas de concepts et des cartes heuristiques pour favoriser l’intégration et la structuration des connaissances (pour en savoir plus, consultez la documentation du CCDMD sur ce logiciel).

Les principaux attributs de CmapTools

  • Gratuit et accessible sur le web
  • Installation rapide et sans embûche
  • Souple et facile d’utilisation
  • Travail collaboratif possible

Les avantages

La création de liens significatifs entre des concepts principaux et secondaires reliés sémantiquement vise à faire mieux comprendre les notions enseignées en classe. Les étudiants les intègrent et mémorisent plus aisément de cette façon. L’intérêt de présenter ce type d’outil aux étudiants est de leur permettre d’acquérir une vue d’ensemble des notions à étudier dans un cours, tout en leur permettant de développer des stratégies d’apprentissage qu’ils pourront réutiliser subséquemment dans leur formation (ex. : prise de notes, élaboration de résumés, préparation à un exposé oral, etc.).

Exemple d’une carte conceptuelle en élaboration

Exemple d’une carte conceptuelle en élaboration

Les appréhensions

Voici un résumé de mes principales appréhensions quant à l’appropriation et à l’utilisation du logiciel ainsi que les conclusions auxquelles je suis arrivée à la suite de ma première utilisation :

  • Crainte initiale : installation complexe? Constat : installation sans aucune difficulté.
  • Crainte initiale : prise en main difficile? Constat : prise en main aisée en raison des nombreuses similitudes avec les logiciels de la suite Office.
  • Crainte initiale : mise en forme apparemment limitée? Constat : options d’édition permettant de créer des réseaux de concepts variés et personnalisés.

Petit guide d’utilisation de CmapTools

Les possibilités futures

L’intérêt démontré par les étudiants ainsi que l’augmentation du taux de réussite lors des évaluations sommatives se rapportant à cette section du cours m’ont convaincue de la pertinence pédagogique de cette intégration. J’espère être en mesure de proposer dorénavant à mes étudiants des activités leur permettant aussi de créer et même de valider des réseaux de concepts. Voici le scénario projeté :

Intégration de CMapTools dans le plan de cours
Semaine Activité Déroulement
3
Révision de la nomenclature à l’aide d’un schéma de concepts incomplet. Les étudiants complètent le schéma des composés chimiques présentés en classe.
6
Création d’un schéma de concepts portant sur l’évolution du modèle atomique. Une fois les consignes d’utilisation du logiciel CMapTools présentées, les étudiants, regroupés en équipe, réalisent un schéma de concepts. Ce schéma pourra être complété pendant la semaine.
7
Correction par les pairs des schémas de concepts. Les étudiants auront à évaluer le schéma créé par une autre équipe. À la suite de cette étape, tous les schémas seront disponibles sur le web dans Moodle afin de faciliter l’étude de cette section du cours.
14
Schéma de concepts pour évaluer le travail réalisé suite à une situation d’approche par problème (APP). À la suite de la présentation d’une situation d’APP, les étudiants disposeront d’une semaine pour réaliser en équipe un schéma de concepts sur le travail réalisé.

L’intégration de cet outil en classe et son appropriation par les étudiants visent à développer une méthode d’enseignement où l’étudiant est un acteur qui contribue activement à l’élaboration de ses connaissances en interaction avec d’autres apprenants.

Les erreurs à éviter

Bien que très simple d’utilisation, le locigiel CmapTools nécessite d’être vigilant. Il faut éviter de commettre certaines erreurs :

  • Les liens qui se croisent
  • La surcharge de votre schéma
  • L’utilisation de phrases complètes

L’article Les cartes heuristiques, rédigé par Mark Butorac et publié dans le Bulletin Clic d’octobre 2007, présente d’autres applications des cartes conceptuelles et suggère davantage de conseils sur les pièges à éviter lors de leur création.

Le bilan

Le principal objectif de l’intégration du logiciel CmapTools était de permettre aux étudiants d’acquérir une stratégie d’apprentissage favorisant une meilleure compréhension des concepts. De plus, l’utilisation de cet outil dans le cours de chimie générale permet de varier les méthodes pédagogiques et de rejoindre ainsi davantage d’apprenants en favorisant différents types d’intelligence. L’utilisation de ce logiciel pourra leur servir tant dans un contexte pédagogique que professionnel.

Si vous êtes intéressés par la création de cartes conceptuelles, je vous recommande aussi l’application LucidChart. Cette application, disponible sur le web, favorise le travail collaboratif très encouragé par les approches pédagogiques actuelles, en permettant la création de cartes conceptuelles sur lesquelles les étudiants peuvent travailler simultanément.

De plus, si vous disposez de tableaux blancs interactifs dans vos salles de classe, il vous sera possible de développer des stratégies d’apprentissage participatives telles que le proposent Mme Mélissa Bricault et M. Marc-Antoine Parent dans un article du Bulletin Clic d’avril 2011.

Quelle utilisation faites-vous des cartes conceptuelles? Connaissez-vous des logiciels similaires à CmapTools et LucidChart?

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires