Fermer×
9 janvier 2019

Le portfolio oral — Compte rendu d’un article de Pédagogie collégiale

Ce texte a initialement été publié par Profweb sous licence CC BY-NC-ND 4.0 International, avant la création d’Éductive.

Karine Jetté enseigne l’espagnol au collégial et à l’université. Pour l’évaluation de l’interaction orale, elle demande à ses étudiants d’enregistrer avec leur cellulaire des conversations qu’ils ont en classe en équipe de 2. C’est moins stressant pour les étudiants qu’une présentation orale devant le groupe ou une entrevue individuelle avec l’enseignante, et plus authentique. Elle a documenté sa pratique, entre autres en demandant à des collègues de la mettre en oeuvre à leur façon également. Puis, elle a partagé ses observations et analyses aux lecteurs de Pédagogie collégiale, dans le numéro d’automne 2018, dans « Le portfolio oral. Pour faciliter l’évaluation de l’interaction orale… et bien plus encore! ». Je vous en offre un résumé ici.

Comment ça se passe en classe

Dans le cours de Karine, 5 fois au cours de la session, les étudiants discutent 2 à 2 pendant 10 minutes, sur un sujet imposé. Les paires se renouvèlent pour chacune des évaluations.

Chaque membre de l’équipe doit enregistrer la conversation sur son cellulaire personnel au moyen d’une application gratuite, telle que Enregistreur de voix facile ou Voice Recorder Pro.

Les étudiants commencent tout d’abord par se saluer en mentionnant leur nom de sorte que je reconnaisse facilement chacun des membres de l’équipe.

Au terme des 10 minutes, le responsable de l’équipe s’assure de m’envoyer un des fichiers audios par courriel ou par messagerie du collège

L’emploi du cellulaire personnel garantit autant l’efficacité sur le plan de la réalisation de l’épreuve orale que la qualité sonore nécessaire pour la correction. Effectivement, bien que les bruits ambiants soient perceptibles, ils n’affectent en rien mon écoute et ma compréhension de la conversation.

Karine Jetté [hyperliens ajoutés par Profweb]

L’ensemble des enregistrements d’un étudiant constitue son portfolio oral.

La correction et la rétroaction

Karine Jetté évalue d’abord chaque élément du portfolio d’un étudiant à l’aide d’une grille de correction. Puis, elle enregistre, pour chaque étudiant, une vidéo avec Screencast-O-Matic. Screencast-O-Matic est un gratuiciel qui lui permet de réaliser une capture vidéo de son écran, sur lequel est affichée la grille de correction de l’étudiant, tout en enregistrant sa voix pendant qu’elle commente la grille en question. Karine Jetté télécharge ensuite chacune des vidéos sur Google Drive et copie le lien dans un courriel.

L’étudiant reçoit donc une rétroaction personnalisée qu’il peut consulter quand il le souhaite, aussi souvent que nécessaire, afin de se préparer en vue de la prochaine épreuve orale.

Karine Jetté

Perception des étudiants

En 2016, 110 étudiants de Karine Jetté ont complété les 5 conversations. 98% d’entre eux ont trouvé que le portfolio oral était une forme d’évaluation utile et agréable.

Élargir l’expérience avec 5 autres enseignants

Après son expérience positive, Karine Jetté a approché 5 enseignants d’espagnol et d’allemand pour qu’ils adaptent le portfolio oral à leur propre contexte d’enseignement. Tous ont apprécié la flexibilité de l’outil :

  • Divers thèmes peuvent être abordés
  • Les activités de communication que les étudiants peuvent réaliser sont variées
  • Le nombre de conversations constituant le portfolio peut varier :
    • 1 enseignant a opté pour 5 évaluations, comme Karine Jetté
    • 1 enseignant a opté pour 3 conversations
    • 3 enseignants n’ont fait enregistrer qu’une seule conversation (afin de l’intégrer aux autres épreuves orales qu’ils avaient prévues)

Un avantage clair : libérer du temps de classe

La stratégie d’évaluation de Karine Jetté permet de libérer une quantité considérable de temps de classe. L’enseignant n’a plus besoin d’écouter des présentations faites par chaque étudiant à tour de rôle. Le temps épargné peut être consacré à d’autres apprentissages et à d’autres activités.

Bien sûr, la correction et la rétroaction numérique ayant lieu ultérieurement, la périodenécessaire pour porter un jugement sur les apprentissages de chacun des étudiants demeure la même. Le processus de correction ne fait peut-être pas gagner du temps au professeur, mais il permet d’améliorer son efficacité et sa qualité de rétroaction.

De fait, les professeurs ayant expérimenté le portfolio oral sont unanimes : non seulement leur jugement évaluatif et la prise de décision quant à la compétence de chacun des étudiants leur paraient-ils plus efficaces, mais ils leur semblent également plus précis et plus fiables, grâce à la possibilité de réécouter les conversations.

Karine Jetté

Inspirant? Lisez le texte complet dans le numéro d’automne 2018 de Pédagogie collégiale!

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume

Catherine Rhéaume est éditrice et rédactrice pour Éductive (auparavant Profweb) depuis 2013. Elle est enseignante de physique au Cégep Limoilou. Elle est également auteure de différents cahiers d’apprentissage pour la physique et pour la science et la technologie au secondaire. Son travail pour Éductive l’amène tout naturellement à s’intéresser à la pédagogie numérique et à l’innovation pédagogique.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Julie Mercier
Julie Mercier
25 janvier 2019 15h12

Quelle belle approche pédagogique! Bravo à madame Jetté pour cette démarche qui favorise une évaluation authentique de ses étudiants avec une rétroaction complète et formatrice. J’en conserve de bonnes idées pour moi-même.