Fermer×
15 août 2018

L’utilisation de Moodle pour rendre un cours de philosophie plus dynamique

Ce texte a initialement été publié par Profweb sous licence CC BY-NC-ND 4.0 International, avant la création d’Éductive.

J’ai modifié ma manière d’enseigner afin d’améliorer la dynamique de classe lorsque je donne le cours Éthique et politique. Cela m’a amené à découvrir le potentiel de la plateforme Moodle, qui me permet d’approfondir la matière que j’enseigne et de varier les méthodes d’enseignement et d’évaluation dans mon cours.

Mise en contexte

Quand j’ai commencé à donner le cours Éthique et politique, j’utilisais un manuel. Bien qu’il fût très intéressant, il n’était pas, à mon avis, assez vulgarisé pour les étudiants. J’ai alors décidé de créer mes propres notes de cours à partir de lectures de textes spécialisés traitant des diverses thématiques du cours. Au lieu de demander aux étudiants d’acheter un manuel, je les référais aux notes de cours que je fournissais sous format PowerPoint et que je déposais, à l’époque, sur la plateforme Léa du cégep. Ces notes approfondissaient davantage la matière en fournissant des explications plus détaillées, tout en étant plus visuelles.

Mes premières années d’enseignement étaient surtout consacrées à raffiner la matière, à améliorer les explications et les illustrations. Mais avec le temps, j’ai fait 2 constats :

  • Rendre les notes de cours accessiblea eu un effet imprévu : puisque les notes étaient suffisamment claires pour comprendre la matière (mon temps de préparation l’assurait), certains étudiants sentaient moins le besoin d’assister au cours. Ils n’avaient qu’à lire les notes et ils comprenaient la matière.
  • Expliquer les notes de cours en classe nécessitait 3 heures d’enseignement et ne me laissait pas le temps d’aborder des sujets d’actualité avec les étudiants.

Un problème, une solution!

C’est à ce moment que j’ai eu l’idée d’un semblant de classe inversée. Depuis 2 ans, dans mon cours Éthique et politique, j’expérimente avec cette approche. Premièrement, j’ai délaissé les notes de cours PowerPoint pour les remplacer par des textes en format Word d’une longueur de 10 à 15 pages en moyenne. Ces textes sont déposés sur la plateforme Moodle et les étudiants ont à les lire avant le cours. Chaque texte est accompagné d’une mise en situation qui comporte un enjeu d’ordre éthique. Chaque semaine, les étudiants doivent répondre à la question de la mise en situation en s’inspirant de la théorie contenue dans les notes de cours. Ils ont un court texte de 300 mots à écrire dans lequel ils livrent leur réflexion.

Cette approche vise 2 objectifs :

  • Elle incite l’étudiant à essayer d’intégrer la matière.
  • Elle le prépare pour la dissertation de fin de session.

Comme dans l’approche juste-à-temps (Just-in-Time Teaching), qui a déjà été abordée sur Profweb (Pédagogie « juste-à-temps inversée » en biologie), les étudiants doivent déposer leur réflexion sur Moodle 5 minutes avant le cours. Quand ils arrivent en classe, ils ont déjà une bonne idée de la matière, alors on peut discuter et approfondir les sujets traités.

Depuis l’adoption de cette approche, j’ai constaté que les discussions sont beaucoup plus riches et les étudiants sont plus engagés. J’ai aussi remarqué qu’au lieu de prendre 3 heures pour expliquer la matière, j’y parvenais en une seule. De plus, la façon dont les étudiants s’expriment me porte à croire que leur compréhension de la matière est grandement améliorée, car ils parviennent à faire davantage de liens entre les diverses thématiques. Ces constats m’ont amené à diviser le temps de cours de la façon suivante :

  • La première heure est consacrée au retour sur leur réflexion en rapport à la question de la mise en contexte et sur les lectures (la théorie).
  • La deuxième heure est consacrée à un travail de session à faire en équipe. (Travail échelonné sur la session au complet. Je suis conscient qu’il est difficile pour les étudiants de concilier leurs horaires respectifs, alors j’ai trouvé intéressant de leur donner du temps en classe). Le travail de session consiste à préparer un tutoriel portant sur une thématique de leur choix.
    • Par exemple, en abordant le sujet du « Transhumanisme », l’équipe doit identifier les enjeux d’ordre éthique en lien avec le sujet et proposer des principes pouvant encadrer cette activité sociétale. À la fin de la session, les étudiants déposent leurs travaux sur Moodle en format PowerPoint pour que les autres équipes y aient accès et puissent procéder à une évaluation des travaux des autres équipes. Je leur donne un canevas d’évaluation qu’ils doivent remplir. L’évaluation par les pairs n’a pas d’influence sur la note de l’équipe. J’évalue plutôt la démarche d’évaluation (je veux voir s’ils ont vraiment regardé les projets des autres équipes). Ces évaluations se font en dehors de la classe, au moment qui convient à l’étudiant selon son horaire de fin de session.
  • La troisième heure est consacrée à une discussion en groupe à propos d’une thématique sociétale d’actualité choisie au préalable (ces discussions sont évaluées tout au long de la session).

En résumé, Moodle est très utile pour :

  • Le dépôt de documents par l’enseignant
  • Le dépôt de travaux en ligne par les étudiants
  • La correction et la rétroaction électroniques (Je n’imprime plus de papier et les étudiants peuvent avoir leur rétroaction plus rapidement.)
  • L’évaluation par les pairs

Effets positifs

Ce changement de méthode pédagogique a eu plusieurs effets positifs sur mon enseignement et sur mes étudiants. L’effet positif principal : une meilleure compréhension et maîtrise de la matière et une meilleure acquisition des compétences. De plus, ils sont en apprentissage actif, donc ils sont plus engagés et il y a moins d’absentéisme. Les étudiants apprécient la formule. Ils ont plus de liberté dans la gestion de leur temps.

Et parce que je sens que la matière est plus significative pour les étudiants, je suis stimulé à raffiner cette nouvelle approche et à expérimenter davantage. Peut-être que prochainement, je vais essayer une formule qui pourrait intégrer la baladodiffusion.

À propos de l'auteur

Pierre Pawliw

Il enseigne la philosophie au Cégep de Sherbrooke. Ses recherches sont principalement consacrées au domaine de l’éthique des affaires. Il est détenteur d’une maîtrise en philosophie et d’un doctorat en administration (éthique des affaires). Il est aussi chargé de cours pour l’Université de Sherbrooke.

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Josée Debigaré
Josée Debigaré
21 août 2018 17h12

Bonjour
J’utilise moi-même Moodle dans mes cours. J’aimerais savoir sur quelle activité (et dans quel format) vos étudiants déposent leurs travaux? De plus, je serais intéressée à savoir quel outil vous utilisez pour la correction.

Nicole Perreault
Nicole Perreault
22 août 2018 13h37

Bonjour ! Bravo pour votre récit et bravo à Moodle. Effectivement, Moodle permet de réaliser l’activité que vous nous présentez, mais je crois que sa réussite repose particulièrement sur votre approche pédagogique et les activités d’apprentissage que vous faites réaliser. L’outil est fort utile comme support à la réalisation de vos activités, mais je salue surtout vos initiatives et leur impact positif sur vos étudiants.

Caroline Villeneuve
Caroline Villeneuve
22 août 2018 14h03

Bonjour Josée, Pierre te revient, son message ne s’est pas rendu! Merci à Nicole!