Fermer×

Ce récit est une traduction d’un texte paru dans le volet anglophone d’Éductive.

À l’automne 2021, j’ai décidé d’explorer l’approche HyFlex (comodale flexible), pour penser « en dehors de la boîte » et répondre aux besoins des étudiants. Le modèle HyFlex permet aux étudiants de choisir la manière de participer aux cours. Les locaux de classe HyFlex nécessitent habituellement des technologies coûteuses. Moi, j’en ai imaginé une version « maison » très abordable.

My HyFlex classroom setting

L’aménagement de ma classe HyFlex

Préoccupations des étudiants

Adopter le modèle HyFlex permet aux élèves d’alterner entre présence et distance, tout en faisant la promotion d’un enseignement « sans papier ». Le modèle HyFlex tient aussi compte des réalités suivantes:

  • Certains élèves sont aux prises avec des troubles de santé mentale.
  • Tomber malade pendant la pandémie peut forcer un élève à interrompre son éducation.
  • Se déplacer sur le campus chaque jour peut être un défi pour les élèves qui souhaitent diminuer leur empreinte carbone.

Aperçu des résultats d’un sondage anonyme dans l’un de mes groupes de l’automne 2021 (groupe de 40 élèves)

  • Ça permet aux étudiants de décider s’ils veulent rester à la maison ou venir au cégep. Ça leur donne l’option d’avoir le choix, et si les étudiants ne se sentent pas bien, au moins ils peuvent suivre leur cours à la maison. Ils peuvent quand même avoir des interactions sur Zoom avec l’enseignant et les autres étudiants.
  • Le plus gros avantage serait que c’est pratique. Si je ne suis pas capable de me présenter en classe, pour quelque raison que ce soit, je peux suivre à partir de la maison. Ça élimine les « absences pour cause de maladie », puisqu’on peut suivre de la maison. Une autre raison serait que ça rend moins stressant pour les étudiants de se déplacer en classe quand on sait qu’on n’aura pas le temps d’arriver à l’heure.
  • Être capable de faire le cours à l’endroit où tu te sens le plus à l’aise. Certaines personnes aiment faire leurs cours dans le confort de leur maison et d’autres préfèrent sortir de chez elles. L’approche HyFlex permet aux étudiants de choisir les meilleures méthodes pour eux.
  • Être capable d’apprendre à ton propre rythme, puisque tu es en contrôle.
  • Pendant les semaines de la fin de la session, quand tu es très occupé, tu as la possibilité de rester à la maison pour travailler et de sauver du temps de déplacement.
  • Les chiffres de la COVID changent sans arrêt, alors c’est un avantage d’avoir les 2 options, étant donné que ce n’est pas tout le monde qui se sent de la même façon par rapport au virus. L’hiver, c’est la pire période pour la grippe. Je travaille à l’Hôpital général juif et l’établissement se prépare à la saison hivernale des rhumes, de la grippe, etc. Il n’y a aucun désavantage à l’approche HyFlex.
  • Si quelqu’un est malade, il ou elle peut rester à la maison et quand même suivre le cours.
  • Meilleur pour l’environnement, moins de pollution.
  • On est habitué aux cours en ligne. On peut sauver du temps de déplacement pendant l’hiver.
  • Tellement pratique et convivial pour les déplacements quotidiens

— Quelques rétroactions de la part d’étudiants et d’étudiantes

L’approche HyFlex

Les étudiants peuvent choisir de participer avec une ou plusieurs des 3 modalités suivantes:

  1. en personne, de façon synchrone, en participant dans une classe physique
  2. de façon synchrone, en participant à distance avec Zoom ou Teams
  3. de façon asynchrone, avec des enregistrements interactifs

Les étudiants peuvent maintenant réfléchir, développer leurs idées, poser des questions et interagir dans des salles de petits groupes (breakout rooms), ce qui est plus productif.

L’approche HyFlex pour l’inclusion

L’approche HyFlex fait la promotion d’une pédagogie inclusive « sans papier ». Cela permet à des étudiants en situation de handicap d’utiliser des outils comme le lecteur immersif de Microsoft s’ils le désirent. Les étudiants qui ont des déficiences visuelles ou auditives ont accès également aux 3 modes de participation. Si un étudiant a un problème en lisant à l’écran, le lecteur immersif va lire le texte à voix haute pour lui.

J’enregistre mes cours sur Zoom, après avoir obtenu la permission des participants. Word (avec la fonction « Transcrire ») convertit ensuite la bande-son en texte. Ils peuvent modifier la police ou l’arrière-plan de la transcription ou en agrandir les caractères selon leurs besoins. Tous les étudiants peuvent exprimer leur opinion ou poser une question dans le clavardage de Teams, Zoom ou Word en utilisant la fonction « Dicter ».

Les étudiants introvertis préfèrent ne pas parler ou lever la main et restent habituellement discrets au fond de la classe. Grâce au clavardage et à des outils comme le lecteur immersif, tout le monde peut exprimer ses préoccupations et ses questions.

Ma classe HyFlex « faite maison »

Typiquement, dans les collèges, une classe adaptée pour l’enseignement comodal est munie d’un ordinateur de bureau connecté à un dispositif de projection (projecteur, écran, haut-parleurs, webcams). Pour améliorer cet équipement de base, j’ai créé une « trousse HyFlex portative » que je peux installer dans n’importe quel local en moins de 5 minutes, sans l’aide d’un assistant d’enseignement.

J’ai décidé d’acheter l’équipement supplémentaire à prix abordable pour l’avoir à ma disposition quand j’en aurais besoin. Le coût total du matériel est de moins de 200$ :

  • Une webcam externe (USB) avec un support (pointant vers les participants en présence)
  • Un support à téléphone cellulaire (pour orienter votre téléphone vers vous et vous filmer)
  • Un microphone de conférence 360 degrés pour capter les voix des participants en présence
  • Un haut-parleur sans fil (pour que les participants à distance puissent être entendus en classe)

Vous aurez besoin de 3 licences Zoom :

  • 1 pour votre ordinateur portable
  • 1 pour le téléphone portable qui pointera vers vous
  • 1 pour l’ordinateur de bureau de la classe, pour que les participants en présence puissent voir les mêmes écrans que les participants à distance synchrone

Des réseaux wifi sécurisés, comme Eduroam [en anglais], sont maintenant disponibles sur la plupart des campus etfacilitent les choses pour les enseignants et les étudiants (plus besoin de câbles). Utiliser 3 appareils avec 3 licences Zoom n’est plus quelque chose de compliqué.

Quelques pensées en terminant

Est-ce que l’enseignement HyFlex en vaut la peine? Est-ce la responsabilité des enseignants de se préoccuper d’avoir accès à la technologie nécessaire et d’adapter leurs plans de cours et leurs stratégies d’enseignement pour que tous les étudiants puissent vivre la même expérience éducative? Absolument! Pourquoi? Ce récit a été écrit en décembre 2021. Avec l’augmentation des cas de COVID et la préoccupation de nouveaux variants (Delta, Omicron), la possibilité de retarder le retour en classe en présence devient de plus en plus grande.

L’approche HyFlex soutient l’engagement des étudiants de davantage de façons qu’un apprentissage seulement en personne. Les étudiants avec des conflits d’horaire, des problèmes de déplacement ou autres raisons légitimes de ne pas se présenter en classe ont maintenant d’autres choix et ne rateront plus d’occasions d’apprendre

Les ressources supplémentaires en ligne dont les étudiants peuvent tirer parti, le temps additionnel et la flexibilité que procurent les vidéos interactives disponibles pour un visionnement asynchrone peuvent améliorer les apprentissages des étudiants.

En conclusion, les étudiants peuvent enfin choisir ce qui est le mieux pour eux! Les interactions comodales ne remplaceront pas les interactions sociales d’un environnement dans lequel les communications sont entièrement en personne. Cependant, elles représentent un plan de contingence résilient pour parer à l’inattendu dans l’année à venir et les suivantes!

À propos de l'auteur

Vincent Maggiore

Détenant une expérience en comptabilité et en sciences informatiques, Vincent Maggiore est aussi diplômé de l’Université McGill en physiologie, biochimie et chimie biophysique. Il a reçu un prix d’excellence en enseignement de la part du Collège Dawson et est membre du conseil d’administration du Collège Dawson. Il a développé son 1er cours en ligne à Dawson en 1999. Il a aussi enseigné pour Performa (Université de Sherbrooke) et pour le service de la formation continue de l’Université Concordia. En tant que membre du comité-conseil sur l’intelligence artificielle du Réseau de recherche Adaptech, il développe des applications qui exploitent l’intelligence artificielle pour les étudiants en situation de handicap.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Delbois Sarah
Delbois Sarah
14 février 2022 13h18

Merci pour cet article très intéressant ! J’ai une question : pourquoi faut-il avoir trois licences Zoom ? Est-ce qu’on peut avoir une seule licence et connecter le smartphone et l’ordinateur de bureau via un lien d’invitation, comme pour les étudiants ?