Fermer×

À l’automne 2021, j’ai expérimenté l’enseignement bimodal. Je vous présente mes stratégies pour qu’elles puissent vous être utiles si vous vous lancez vous aussi!

L’enseignement bimodal dans mon collège

Le Collège LaSalle a aménagé quelques salles de classe dédiées à l’enseignement bimodal, les salles Flex. Cela permet à des élèves en présence et à des élèves à distance de suivre le même cours, au même moment.

Des étudiants dans une classe Flex. Le mur du côté de la salle est ornée d’une murale colorée où on lit « Flex ». Un grand écran fixé au mur permet de voir des personnes qui participent à distance. Dans la classe, plusieurs étudiantes ont la main levée. La plupart des élèves présents ont un ordinateur portable.

Vue d’une classe Flex du Collège LaSalle. Source

Note de l’éditrice

En 2019, Éductive (Profweb) a publié un article relatant les 1ers efforts du Collège LaSalle pour équiper des classes pour un enseignement simultané à des élèves en présence et à des élèves à distance. Toutefois, dans ces locaux, la dynamique de classe était affectée par le fait que les étudiants à distance ne pouvaient pas voir ceux qui étaient en classe, et vice versa.

À l’été 2021, le Collège LaSalle a donc muni 10 classes (projet-pilote) de nouveaux équipements technologiques pour un enseignement bimodal plus fluide: micros, caméras et écrans permettent à l’enseignant et tous les étudiants d’interagir les uns avec les autres. Après des essais concluants pendant l’été, 9 locaux supplémentaires ont été aménagés à l’automne 2021.

Vidéo promotionnelle du Collège LaSalle présentant ses locaux de classe flexibles

Je n’ai pas eu de difficultés techniques à utiliser l’équipement de la classe flexible. En début de session, j’ai pris un peu de temps pour me familiariser avec le matériel, mais ça n’a pas été compliqué. Il suffit d’appuyer sur quelques boutons au début de chaque cours pour démarrer le système de micros et caméras.

Pour le moment, la politique du Collège LaSalle est de ne permettre qu’aux personnes qui vivent des situations particulières de participer aux cours à distance (maladie, isolement, présence à l’étranger, etc.).

Toutefois, j’étais personnellement attirée par l’esprit de l’enseignement comodal flexible (HyFlex), qui permet à chaque étudiant de choisir librement sa modalité de participation à chaque séance de cours, selon ses besoins du moment. J’ai donc demandé à ma direction la permission d’élargir l’accès à l’enseignement à distance dans l’un de mes cours et la direction a accepté.

Lors de la planification de ce cours en comodal, une de mes craintes était que tous les étudiants optent pour une participation en ligne et que je me retrouve seule en classe. J’ai donc décidé de proposer 10 « places à distance » (sur un groupe de 30) pour chaque séance de cours. Les étudiants et les étudiantes qui veulent assister au cours à distance doivent réserver leur place, à l’avance. Il est arrivé quelques fois que les 10 places soient prises et que je doive refuser à 1 ou 2 étudiants de participer à distance. Mais, à ma grande surprise, la plupart du temps, il restait plusieurs places libres. Souvent, il n’y avait que 3 ou 4 étudiants à distance.

Enseignement comodal et enseignant bimodal

L’enseignement comodal est une combinaison d’enseignement en présence, à distance synchrone et à distance asynchrone.

Les pionniers et pionnières de l’enseignement comodal ont généralement développé cette approche en permettant aux étudiants et étudiantes de choisir, pour chaque séance de cours, la modalité de participation qui leur convient le mieux. (L’approche a été popularisée sous le vocable HyFlex.)

Bien avant la pandémie, Éductive proposait déjà des témoignages d’enseignants qui ont mis en oeuvre l’enseignement comodal flexible:

  • Un récit d’un enseignant qui, déjà en 2010, diffusait ses cours en direct et les enregistrait pour permettre un visionnement ultérieur
  • Un récit d’un enseignant qui, en 2018, avait monté son cours de façon à ce que les étudiants puissent, selon leurs besoins, se présenter en présence ou réaliser des activités asynchrones

L’enseignement bimodal prend de plus en plus de place dans les collèges depuis le début de la pandémie de COVID-19. Il s’agit d’une combinaison d’enseignement en présence et d’enseignement à distance synchrone, sans la possibilité de participer de manière asynchrone. Dans plusieurs cas, actuellement, le choix de la modalité de participation ne revient pas entièrement aux étudiants. (La participation en ligne peut être réservée aux étudiants en isolement, par exemple.)

Guider les étudiants et les étudiantes

Je pense qu’il est important que les élèves aient une idée très claire de ce qu’on attend d’eux. Dans mon plan de cours, les activités à faire pour chaque séance (avant, pendant et après le cours) sont détaillées pour les étudiants en présence et pour les étudiants à distance.

Ça ne signifie pas que j’ai eu à préparer 2 cours différents pour la session! Les activités pédagogiques sont les mêmes pour les 2 groupes d’étudiants. C’est simplement que, puisque la modalité de participation est différente, les consignes exactes peuvent varier un peu.

Routine de classe et nétiquette

Pour instaurer une routine de classe et faciliter le déroulement des cours, j’ai rédigé une nétiquette. J’y fais souvent référence en début de session, jusqu’à ce que les habitudes soient bien installées.

Nétiquette

Avant le cours

Apportez votre ordinateur et vos écouteurs.

  • Allumez votre ordinateur et connectez-vous sur Teams.
  • Étudiants en présence:
    • Vous pouvez ouvrir votre caméra ou la garder fermée.
    • Éteignez votre micro.
  • Étudiants à distance:
    • Ouvrez votre caméra.
    • Éteignez votre micro.
  • Ouvrez votre bloc-notes (OneNote) et votre manuel.

Pendant le cours

  • Étudiants à distance:
    • Gardez votre caméra allumée pendant tout le cours.
    • Vous avez une question? Levez la main virtuellement ou écrivez-la dans le clavardage.
    • Posez des questions aux étudiants en présence.
    • N’hésitez pas à répondre aux questions des autres étudiants.
    • Souriez; vous êtes devant une caméra! 😊
  • Étudiants en présence:
    • Gardez votre micro éteint.
    • Vous avez une question? Parlez fort et clairement, pour que les étudiants à distance puissent l’entendre, ou écrivez-la dans le clavardage.
    • Posez des questions aux étudiants à distance
    • N’hésitez pas à répondre aux questions des autres étudiants.

Après le cours

  • Téléversez vos notes dans votre bloc-notes personnel (OneNote).
  • Téléversez le travail collaboratif dans l’espace de votre équipe.

Travail d’équipe bimodal

Pendant les travaux d’équipes, dans l’un de mes cours, j’ai fait en sorte le plus possible de former des équipes contenant à la fois des étudiants en présence et des étudiants à distance (plutôt que de regrouper les étudiants à distance entre eux).

Dans mon autre cours, j’exploite l’apprentissage par équipes (team-based learning) et je mets en place des équipes fixes pour toute la durée de la session. Ainsi, au fil des semaines, les équipes ont tour à tour expérimenté le travail d’équipe bimodal, selon la situation de chacun des membres.

Pour que le travail d’équipe bimodal soit possible en classe, je demande aux étudiants en présence d’apporter des écouteurs. Les discussions en équipes sont beaucoup moins chaotiques quand tout le monde porte des écouteurs!

Créer un climat de classe positif

Pour créer une belle dynamique de classe, j’accorde un soin particulier à mes communications avec les étudiants et étudiantes.

Je tiens à ce que les élèves ressentent mon ouverture envers eux, qu’ils soient en présence ou à distance. Je prends le temps de discuter de tout et de rien avec eux. Je leur demande comment ils vont. Je questionne les étudiants à distance sur leur expérience. Je demande aux étudiants en présence ce qu’ils pensent d’avoir quelques personnes à distance dans le cours. Bref, je prends le pouls de la classe. C’est ensuite plus facile pour les étudiants de venir me voir s’ils ont une question ou une préoccupation!

À la suggestion d’une collègue, j’aime bien laisser les étudiants répondre aux questions qui sont posées par leurs pairs. Quand des questions à propos de la matière sont posées (dans le clavardage ou oralement, en classe ou en ligne), ce sont les étudiants qui y répondent. Ça permet d’augmenter les interactions pendant les cours, mais aussi de vérifier si, en général, les étudiants comprennent les concepts ou non. J’interviens au besoin pour rectifier le tir. Ça devient un peu un jeu pour eux: certains tentent de poser des questions pièges à leurs amis. C’est amusant, mais aussi très utile!

Être présente autant pour les étudiants en présence que les étudiants à distance

Je veux m’assurer d’être présente autant pour les étudiants qui sont en classe avec moi que pour les étudiants à distance.

Au début de chaque cours, j’écris au tableau (ou je demande à un étudiant d’écrire au tableau) les noms des personnes qui sont à distance. Ça me permet de pouvoir les interpeller facilement même si elles ne sont pas devant moi.

Je vois les étudiants à distance sur les écrans installés sur les murs de la classe, mais les noms sont un peu trop petits pour que je puisse bien les lire. En début de la session, avant que j’aie appris à bien connaître tous les étudiants, la liste de noms me permet d’interagir avec ces étudiants que je ne peux pas pointer physiquement. La liste permet aussi aux étudiants présents en classe d’interpeller leurs collègues facilement!

L’apprentissage actif: une approche gagnante en enseignement bimodal

Je mise sur l’apprentissage actif et la pédagogie inversée. Je trouve que c’est gagnant en enseignement bimodal. En effet, il me semble que les étudiants en ligne ont encore plus besoin d’être actifs que les étudiants en présence pour conserver leur concentration. C’est trop facile pour ceux à distance de commencer à faire autre chose!

Quand je demande aux étudiants de faire une étude de cas ou lorsqu’ils travaillent en équipe, ils sont dans l’action. Ils sont concentrés et productifs, qu’ils soient en présence ou à distance.

Évaluations bimodales

Pour les examens, j’opte pour une formule à livre ouvert. Les étudiants font l’examen en format numérique qu’ils soient en présence ou à distance. Ils peuvent consulter toutes les ressources qu’ils veulent. Ainsi, ni les étudiants en présence ni les étudiants à distance ne sont avantagés, puisque tous réalisent les examens dans les mêmes conditions.

Cela fonctionne très bien aussi avec les examens collaboratifs que j’ai décrits dans un autre récit. J’ai organisé des examens collaboratifs bimodaux dans le cours dans lequel je mets en œuvre l’apprentissage par équipes.

D’autres types d’évaluation se prêtent bien aussi à l’évaluation bimodale:

  • présentations orales
  • vidéos enregistrées
  • projets
  • analyses de textes, synthèses

Une formule à conserver

Cette session-ci (hiver 2022), le cours que je donne ne se prêtait pas vraiment à l’enseignement bimodal: c’est un cours en lien avec le projet de fin d’études. Cependant, quand j’en aurai l’occasion, je compte bien offrir à nouveau des cours bimodaux.

Évidemment, la 1re fois que je me suis engagée dans cette approche, j’ai dû consacrer du temps supplémentaire à la préparation des cours. Maintenant que j’ai pris l’habitude d’enseigner de façon bimodale, je sais que la préparation sera plus rapide et plus facile la prochaine fois!

Et vous, avez-vous expérimenté l’enseignement bimodal au cours des dernières sessions? Partagez votre expérience dans la zone de commentaires!

Webinaire de l’AQPC (en anglais)

Le 11 février 2022, j’ai animé en anglais un webinaire de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) sur le sujet. Vous pouvez en visionner l’enregistrement.

Dual mode teaching in Flex Rooms [en anglais]

Colloque Numérique 2022

Le 26 mai 2022, je ferai une présentation au sujet de l’enseignement bimodal dans le cadre du Colloque Numérique 2022 des Journées du numérique en enseignement supérieur 2022.

À propos de l'auteure

Julie Hébert

Enseignante à l’École internationale de l’hôtellerie et du tourisme du Collège LaSalle depuis 2008, Julie Hébert a initié plusieurs projets pour faire rayonner les étudiants à l’extérieur du collège (programme Ambassadeur et programme de badges numériques). Elle donne régulièrement des ateliers et webinaires sur différentes pratiques pédagogiques. Elle a également implanté le Groupe de recherche en innovations pédagogiques (GRIP), qu’elle coordonne toujours, qui vise à stimuler l’utilisation des pédagogies innovantes au Collège LaSalle. En 2020, elle a eu la Mention d’Honneur de l’AQPC pour l’excellence de son travail.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires