Fermer×
Retour au Laboratoire

Étape 1. Cas d’usage de l’intégration de l’intelligence artificielle dans un projet d’étudiants : une démarche transférable?

Rien de mieux qu’un projet authentique et concret pour engager les étudiants. En Technologie du génie physique, les occasions ne manquent pas, mais l’un des projets que David Beaulieu, enseignant au Cégep André-Laurendeau, réalisait avec ses étudiants a pris une toute nouvelle tournure dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

En collaboration avec son collègue Christian Thériault, enseignant en mathématiques et professeur associé à l’UQAM, une équipe multidisciplinaire de professionnels et en impliquant des étudiants du cours porteur de l’épreuve synthèse du programme de Technologie du génie physique, David Beaulieu mis sur pied le projet Dista. Dista est un système qui mesure la distance entre les personnes en exploitant l’optique et l’intelligence artificielle. À l’intérieur d’un camion publicitaire, 2 caméras filment les gens dans les rues. Un programme d’intelligence artificielle traite les images pour identifier où sont les personnes et mesurer la distance entre elles par stéréoscopie. Un écran géant à l’extérieur du camion montre aux passants leur image et en y superposant des flèches sur lesquelles on lit la distance entre les personnes. Et les gens qui croyaient se trouver à 2 mètres l’un de l’autre découvrent qu’ils n’y sont pas toujours…

Ce projet a été financé par le biais du volet « Soutien aux initiatives de formation en intelligence artificielle » du programme NovaScience, du ministère de l’Économie et de l’Innovation, et par le Pôle montréalais d’enseignement supérieur en intelligence artificielle.

Ce projet est certes très spécifique, mais plusieurs de ses caractéristiques pourraient aisément être transférées dans d’autres disciplines, dans d’autres établissements, dans d’autres contextes…

C’est le mercredi 10 novembre 2021 que la rencontre de la 1re étape du laboratoire de coconstruction a eu lieu.

Laboratoire éductive

Capture d’écran montrant certains des participants et intervenants de la rencontre

La rencontre a permis de prendre connaissance du projet par l’entremise:

  • du CCTT Optech
    Alexandre Wetter, chargé de projet, et Denis Lafrance, directeur général
    Ils ont apporté des informations sur la place des CCTT et les collaborations qui peuvent être établies entre les centres de transfert et les cégeps
  • d’intervenants du Cégep André-Laurendeau
    David Beaulieu, Myriam Lalancette Jean, Christian Thériault et David Giasson, enseignants en Technologie du génie physique et en informatique, Jean-François Doucet, coordonnateur du département de technologie du génie physique, Jacques Massicotte, technicien en travaux pratiques, et Thierry Normandeau, étudiant en Technologie du génie physique
    Cette équipe a été la 1re à tester le projet et à travailler au transfert de connaissance. Tous ont apporté leur point de vue et expliqué la nature de leur participation au projet.
  • d’enseignants du Cégep de La Pocatière
    Pascal Larouche et Jonathan Belisle, enseignants en Technologie du génie physique au Cégep de La Pocatière
    Ils participent à l’implantation du projet initié par l’équipe de David Beaulieu.

Enregistrement de la rencontre de la 1re étape

Préparation de la 2e étape

La prochaine rencontre aura pour objectif de réfléchir à une façon de s’inspirer de la démarche de projet de David Beaulieu et de savoir comment se l’approprier dans son propre contexte collégial. Pour cela, nous avons préparé une petite liste de questions auxquelles vous pourrez réfléchir (que vous ayez ou non participé à la 1re en attendant l’étape 2 du laboratoire qui aura lieu le 16 février 2022, de 9h30 à 11h.

  1. Dans quelle mesure est-il possible de réitérer ce projet dans mon cégep ou collège?
  2. Quels sont les moyens dont je dispose dans mon cégep pour mettre en place ce type de projet?
  3. Comment le projet pourrait-il être monté afin de :
    • répondre à un besoin pédagogique
    • intégrer de manière collaborative des acteurs du réseau (CCTT, CDC, CCDMD, etc.)
    • intégrer d’une technologie émergente

La 2e étape du laboratoire portera sur la façon d’amorcer un projet intégrant une technologie émergente sur une base collaborative.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires