Fermer×
20 avril 2009

Le téléphone cellulaire en classe

Les sonneries de téléphones cellulaires ont parfois pour effet de gangréner l’espace auditif dans les bibliothèques de collèges, au cinéma ou au théâtre ou, pis encore, de nous laisser en plan parce que notre interlocuteur juge plus important de répondre à un appel que de poursuivre sa conversation avec nous. Faudrait-il en plus inviter les étudiants à l’utiliser en classe?

Si oui, ce n’est pas pour exploiter des fonctions d’appel, mais utiliser les outils et la technologie embarquée dans ces appareils : prise de photo, tournage de petits clips vidéo et accès à des fonctions accessibles en ligne comme à Wikipédia par exemple.

Cette chronique, tirée du magazine de veille de La Vitrine Technologie-Éducation diffusé en baladodiffusion, vous invite à découvrir quelques expériences en ce sens.

Liens mentionnés dans la capsule

Vous avez vécu de bonnes ou de mauvaises expériences avec le téléphone cellulaire en classe? Pourquoi ne pas les partager ici en nous laissant un court commentaire.

À propos de l'auteur

Pierre-Julien Guay

Collaborateur de la VTÉ sur des projets spécifiques, président du Groupe québécois de travail sur les normes (GTN-Q) et rédacteur pour le comité international ISO SC36 sur les technologies de l’information pour l’éducation, la formation et l’apprentissage.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires