Fermer×
4 mars 2022

La recherche sur l’enseignement comodal – Retour sur 2 activités

J’ai récemment visionné 2 webinaires où il était question de résultats de recherches sur l’enseignement comodal:

  • Le webinaire «S’inspirer des résultats issus de la recherche sur l’enseignement à distance pour réfléchir à la formation comodale», organisé par le Groupe d’intervention et d’innovation pédagogique (GRIIP), du réseau de l’Université du Québec
    Le webinaire était animé par Nicole Monney, professeure en pratiques éducatives et gestion de classe au département des Sciences de l’Éducation à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).
    Nicole Monney a réalisé une recension d’écrits au sujet de l’enseignement à distance. Elle en a présenté les fruits en s’intéressant particulièrement à l’enseignement comodal. Le webinaire s’adressait au personnel pédagogique du niveau universitaire, mais l’essentiel du contenu était transférable à l’enseignement collégial.
    Globalement, la recension a permis de confirmer différentes informations connues intuitivement par plusieurs enseignants et de valider leurs assises empiriques.

Enregistrement du webinaire «S’inspirer de la recherche sur l’enseignement à distance pour réfléchir à la formation comodale», qui a eu lieu le 17 février 2022

  • Le panel  «La comodalité: une combinaison unique de présence et de distance», propulsé par le REFAD dans le cadre de la Semaine de la formation à distance du FADIO.
    Le panel regroupait:

    • Serge Gérin-Lajoie, professeur spécialiste en formation à distance, en formation en ligne et en enseignement supérieur à l’Université TÉLUQ
    • France Lafleur, professeure au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), spécialiste de la FAD et de la formation en ligne par webconférence
    • Normand Roy, professeur au département de psychopédagogie et d’andragogie de l’Université de Montréal
      Les panélistes se sont appuyés sur leurs travaux respectifs pour aborder différents aspects de la formation comodale, tant chez les jeunes (primaire et secondaire) qu’en enseignement supérieur.

Enregistrement du panel «La comodalité : une combinaison unique de présence et de distance», qui a eu lieu le 23 février 2022

Les 2 activités ont abordé de nombreux aspects de la comodalité, mais voici, pêle-mêle, quelques éléments que je retiens:

  • Un cours conçu pour l’enseignement en présence ne se transpose pas en ligne sans adaptation. Le travail de planification et de préparation est crucial. Serge Gérin-Lajoie pense qu’une approche gagnante est de concevoir un cours comodal en se basant d’abord sur un cours à distance auquel on ajoute les éléments liés à la présence plutôt que de faire l’inverse.
    Cela dit, il faut identifier l’utilisation qui sera faite de la modalité «à distance». S’agit-il seulement d’offrir une option de dépannage aux étudiants ponctuellement incapables de se présenter sur le campus? Ou bien veut-on offrir une vraie formation comodale flexible qui permet à chaque étudiant de choisir sa modalité de participation et lui garantit d’avoir un enseignement de la même qualité quelle que soit la modalité choisie? S’il n’est question que d’un dépannage, alors la révision en profondeur de la planification du cours n’est pas nécessaire.
  • La qualité de la planification est cruciale sur le plan pédagogique, mais va aussi permettre à l’enseignant ou l’enseignante de faire face aux difficultés techniques de façon plus efficace. Elle peut aussi contribuer à limiter la surcharge cognitive de l’enseignant ou de l’enseignante qui doit gérer à la fois:
    • les étudiants en présence
    • les caméras des étudiants à distance
    • le clavardage
    • etc.
  • Le volet à distance synchrone de l’enseignement comodal est particulièrement profitable pour les étudiants qui ne peuvent pas se déplacer sur le campus (isolement, soins à apporter à un enfant, etc.).
    Les étudiants qui choisissent d’assister au cours à distance parce qu’ils pensent que ce sera plus facile ou moins exigeant risquent évidemment d’être moins engagés dans leurs apprentissages. En effet, un étudiant peut choisir la modalité la plus «pratique» pour lui, sans nécessairement choisir celle qui favoriserait le plus son apprentissage. En ce sens, Nicole Monney expliquait que la formation comodale était sans doute plus profitable aux étudiants de 2e ou 3e cycle universitaire qu’à ceux du 1er cycle, parfois moins autonomes, moins bien organisés ou avec un sentiment d’efficacité personnelle moindre. C’est assurément un élément à avoir en tête quand on envisage l’enseignement comodal au collégial.
  • Nicole Monney suggère de donner un rendez-vous pour quelques minutes après le cours aux étudiants à distance (individuellement ou ensemble, s’ils sont plusieurs) pour faire un retour sur leur expérience. Cela permet de répliquer le comportement des étudiants qui s’attardent en classe après un cours pour venir parler à l’enseignant, poser des questions (et écouter celles des autres!), etc.
  • Dans les 2 activités, il a été mentionné que les interactions étaient centrales pour le succès de l’implantation d’une approche comodale.
    Les étudiants à distance peuvent facilement en venir à se sentir spectateurs du cours. En effet, selon Nicole Monney, l’attention de l’enseignant est plus naturellement portée vers les personnes en classe. De plus, les interactions peuvent se dérouler majoritairement en classe. J’ajouterais que cela doit surtout être le cas s’il y a peu d’étudiants à distance et que les étudiants en classe n’ont pas d’ordinateur.
    De plus, les étudiants à distance sont à la merci de multiples distractions sur le web et pépins techniques.
    Pour maintenir leur attention, il faut interagir avec eux.
    Les interactions (et l’action) sont aussi la clé pour maintenir l’attention des étudiants en présence. Toutefois, je comprends que cela peut être encore plus important avec des étudiants à distance.
    Ainsi, on peut entrecouper les exposés magistraux de:

    • quiz (questionnaires interactifs)
    • séances de travail d’équipe (études de cas, résolution de problèmes)
    • débats
    • etc.

    Les pédagogies actives (comme la pédagogie inversée, citée par Nicole Monney) semblent assurément être une avenue gagnante en enseignement comodal.
    France Lafleur a encouragé les enseignants à varier les stratégies pédagogiques qu’ils utilisent.
    Nicole Monney a également souligné l’importance d’offrir des rétroactions rapides et fréquentes aux étudiants à distance à propos de leur compréhension des concepts expliqués pendant un cours. Cela peut prendre la forme d’un quiz, par exemple. Ce peut aussi être en leur demandant d’intervenir dans le clavardage (pour résumer une idée expliquée dans le cours, par exemple) et en réagissant à ces interventions.

  • Selon Normand Roy, la qualité du son est plus importante pour l’expérience des étudiants à distance que celle de l’image.

Finalement, dans chacun des événements, il a été mentionné que, puisque l’enseignement comodal est une pratique en émergence, la recherche à son sujet est moins abondante. D’ailleurs, la plupart des écrits recensés par Nicole Monney et son équipe étaient basés sur des données recueillies avant la pandémie. La pandémie a ouvert plusieurs portes et fait découvrir aux enseignants et enseignantes des stratégies pédagogiques qu’ils n’auraient pas envisagé utiliser auparavant. Il faudra surveiller les résultats des recherches à venir!

Pour en savoir plus

La formation comodale vous intéresse ? Voici quelques textes publiés sur Éductive pour enrichir votre réflexion sur le sujet.

Consulter les ressources

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume

Catherine Rhéaume est éditrice et rédactrice pour Éductive (auparavant Profweb) depuis 2013. Elle est enseignante de physique au Cégep Limoilou. Elle est également auteure de différents cahiers d’apprentissage pour la physique et pour la science et la technologie au secondaire. Son travail pour Éductive l’amène tout naturellement à s’intéresser à la pédagogie numérique et à l’innovation pédagogique.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires