Fermer×
4 mars 2024

«Jasons pédagogie numérique» — S3É5: La cote R: entre mythe et réalité

Dans ce nouvel épisode de «Jasons pédagogie numérique», Florence Sedaminou Muratet fait une pause du numérique pour parler d’une mesure qui mérite une attention particulière: la cote R. Cette mesure du rendement des élèves suscite des réactions contrastées: des élèves la craignent, tandis que d’autres n’y voient qu’un opaque mystère. Les enseignants et enseignantes, de leur côté, s’efforcent d’offrir un soutien adapté pour assurer la réussite des étudiants et des étudiantes dans leur parcours scolaire.

Pourquoi cet outil de calcul, conçu pour égaliser les chances, génère-t-il autant de préoccupations? Florence explore cette question avec Martin Riopel, professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal, et Martin Périard, enseignant de physique au Collège de Bois-de-Boulogne. Ils et elle plongeront au cœur de la cote R tout en cherchant à en démystifier les rouages.

Bonne écoute!

Épisode également disponible sur Spotify

Ressources complémentaires

Périard, M. et Riopel, M. (2019). Nouveau mode de calcul de la cote R: explications et conséquences. Pédagogie collégiale, 33(1), 4-7. [PDF]

Vailles, F. (2022, 2 février). Ce que la cote R nous dévoile. La Presse.

À propos des auteurs

Florence Sedaminou Muratet

Inspirée par la conviction que l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde, Florence Sedaminou Muratet a forgé un solide parcours académique en anthropologie et en éducation. Avec plus de 20 ans d’expérience, elle a non seulement enseigné le français langue seconde et les sciences humaines mais a aussi intégré très tôt dans ses cours l’interculturalité et la pédagogie numérique. Ses contributions majeures incluent la refonte de programmes éducatifs, où elle a habilement intégré des approches pluridisciplinaires et des technologies numériques, améliorant significativement l’expérience d’apprentissage.

En tant que conseillère en pédagogie numérique chez Collecto, Florence se distingue par son travail pionnier dans l’implantation des technologies émergentes en éducation. Elle est particulièrement engagée dans l’exploration des applications et des implications de l’intelligence artificielle dans la société, contribuant activement à façonner l’avenir de l’éducation numérique.

Martin Périard

Enseignant de physique au Collège de Bois-de-Boulogne et détenteur d’un doctorat en didactique des sciences, Martin Périard s’intéresse à la cohérence   conceptuelle en mécanique et en métrologie ainsi qu’aux méthodes non conventionnelles de l’apprentissage des sciences. Il est l’auteur du livre Apprendre les sciences autrement.

Martin Riopel

Professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal depuis 2005 et récipiendaire du Prix d’excellence en enseignement du réseau des Universités du Québec en 2013, Martin Riopel s’intéresse aux recherches sur les environnements informatisés d’enseignement, d’apprentissage et d’évaluation dans le contexte des sciences et des mathématiques. Il a contribué à la modification la plus récente de la cote de rendement au collégial qui est utilisée lors de l’admission dans les universités québécoises. Les travaux de Martin Riopel se situent à la croisée des situations complexes d’apprentissage, des nouvelles technologies éducatives et des modélisations mathématiques liées à l’évaluation. 

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires